Aikibudo et Kobudo

Cours d'Aikibudo exceptionnel avec Sensei Daniel Bensimhon 6e Dan

 

23 Mars 2017

Le dojo des Mille-Iles a eu la visite de sensei Daniel Bensimhon. Les Aikibudokas de divers dojos de la région ont eu le plaisirs et le privilège de participer à ce cours spécial de deux heures. Pour l'occasion, le dojo à fusionné avec le dojo Kibukan de Jean Prieur, de Laval.

 

Quatre membres du comité technique aïkibudo de l'AAKQ ont participé au stage.

 

Qu’est-ce que l’Aikibudo?

Le terme "aïkibudo" est composé de quatre kanji signifiant approximativement :

  • Ai : Harmonisation
  • Ki : Souffle, énergie
  • Bu : Guerre
  • : Voie

Littéralement « Voie de l’harmonisation des énergies par la pratique martiale ». Le principe « aiki » utilise la force ou l’impulsion de l’adversaire face à une attaque quelconque pour le déséquilibrer, puis le projeter ou l’immobiliser.

Art d’auto-défense complet, il permet un développement physique intégral ainsi que le développement de la confiance en soi et, graduellement, de l’estime de soi.

La pratique comprend l’apprentissage progressif des chutes, déplacements, dégagements, éducatifs et techniques. Le pratiquant apprend à son rythme, développant souplesse, équilibre et coordination.

Il n’y a pas de compétition en aikibudo : les partenaires alternent les rôles d’attaquant et de défenseur et s’aident mutuellement dans leur progression.

Qu’est-ce que le kobudo?

Littéralement « arts martiaux anciens ». Art du maniement du sabre et autres armes traditionnelles des soldats japonais, le kobudo est intimement lié à l’aikibudo par la forme de corps, la notion de déplacement, de distance et de timing, de même que par l’extrême précision du geste qu’il permet de développer. C’est un art qui peut cependant être pratiqué de façon distincte.

Son apprentissage se fait par l’intermédiaire de katas, suites de mouvements chorégraphiés qui, lorsque pratiqués avec sincérité, génèrent des sensations proches de celles d’un combat réel.

Le style de l’école est le TENSHIN SHODEN KATORI SHINTO RYU, plus vielle école d’arts martiaux japonais (650 ans) et officiellement reconnue comme « trésor national et culturel important » par le gouvernement japonais.

À Propos

Qui peut pratiquer?

Les cours s’adressent aux femmes et aux hommes. L’âge minimal requis pour pratiquer l’aikibudo est 16 ans, à cause de la maturité requise pour l’exécution sécuritaire des clés articulaires, de même que pour éviter les problèmes de développement articulo-ligamentaire chez les jeunes adolescents. Cependant, aucune forme ni force physique particulière n’est requise.

Ouvert à tous et toutes

AAKQ

Le Dojo des Mille-îles est membre de l'Association d'Aïkibudo et de Kobudo du Québec. Sur le site de l'association vous trouverez de l'information sur les activités à venir, des informations techniqueset les dernières nouvelles

L'association est maintenant sur Facebook Association d'Aikibudo et de Kobudo du Québec

Site de l'AAKQ